LOI TRAVAIL : GARDER LE CAP !

Nous croyons en l’avenir de l’économie française et voulons lui donner les moyens de se

développer dans l’intérêt de tous les français, jeunes ou moins jeunes, chefs d’entreprises ou

salariés. Notre légitimité à prendre la parole, nous la tirons des risques que nous prenons au

quotidien pour créer et développer notre activité. La croissance et l’emploi passent par nos

entreprises qu’il s’agisse de Start up, de TPE, de commerçants, d’artisans, d’agriculteurs, de

professions libérales, de PME, d’ETI ou de grands groupes.

 

Relancer la création d’emplois exige un ensemble de mesures permettant de redonner confiance aux entrepreneurs notamment en leur donnant les moyens de mettre en place un dialogue social de terrain basé sur les acteurs de l’entreprise.

 

Certaines dispositions du projet actuel, telle que la définition du licenciement économique

ou la légalisation des accords emplois offensifs sont pertinentes et doivent impérativement

être préservées lors du débat parlementaire.

Cependant, l’équilibre initial du texte a été considérablement dégradé, et aucune mesure ne

concerne véritablement les TPE/PME/ETI. Il faut a minima revenir à l’équilibre du texte

initial.

Alors aujourd’hui nous le disons clairement : le projet de Loi El Khomri n’est pas acceptable

en l’état et doit absolument être enrichi lors du débat parlementaire pour être

acceptable.